Terre de Territoires

logo de l'agence Terre de Territoires

L’énergie : Un sujet récent et une priorité pour la ville de Seugy

seugy-jacques-alati

Dans le cadre de l’Observatoire sur le rôle et l’engagement des communes pour le climat, nous avons eu l’occasion d’interviewer M. Jacques ALATI, Maire de Seugy le 10 février 2023.

Terre de Territoires : De quelles manières pensez-vous que les communes sont concernées par le changement climatique ? Ont-elles, selon vous, un rôle à jouer ? Lequel ?

M. Jacques ALATINous sommes concernés car nous subissons le changement climatique.

Terre de Territoires : Quelle est votre perception de la prise de conscience et de la compréhension des élus, des responsables en mairie, des habitants ou des entreprises à propos des conséquences du changement climatique ? 

M. Jacques ALATI : Au niveau des habitants, je pense que tout le monde est conscient aujourd’hui, seulement dès qu’il s’agit de débourser une somme, très peu le font. Certains habitants sont très mal informés sur le sujet, cependant on remarque que les jeunes y sont plus sensibles.  

Concernant les élus, nous sommes très conscients de devoir avancer dans cette problématique, mais reste à savoir par où et comment commencer.

Terre de Territoires : Quels sont vos engagements ou les actions de la commune en rapport avec le changement climatique ?

M. Jacques ALATINous avons mené des actions au niveau de l’éclairage public mais également sur les bâtiments ou nous avons fait du double vitrage pour les économies d’énergie.  Dans notre budget d’investissement, nous avons dédié près de 20% de celui-ci à des actions d’économie d’énergie.

Terre de Territoires : Pensez-vous utile de structurer ou d’organiser ces actions dans un cadre cohérent, type Politique Climat ? Si oui, pourquoi ?   

M. Jacques ALATI : Oui, en ce moment nous parlons beaucoup du PCAET-Plan Climat Air Energie Territoriale- et le département nous aide à financer des projets pour participer à l’atteinte des objectifs. 

Terre de Territoires : Pensez-vous nécessaire de consacrer une partie de votre budget à des actions pour le climat ?

M. Jacques ALATI : Oui bien sûr. Mais les subventions que nous recevons ne sont pas à la hauteur de nos dépenses. Nous essayons de gérer au mieux en étalent nos travaux sur 2-3 ans. 

Terre de Territoires : La commune dispose-t-elle d’indicateurs pour mesurer ses actions en faveur du climat ?

M. Jacques ALATI : Nous ne disposons pas d’indicateurs excepté sur la consommation d’énergie nous faisons un bilan tous les 3 ans. 

Terre de Territoires : L’articulation entre vos actions en faveur du climat et les orientations stratégiques des autres échelons territoriaux (intercommunalité, département, région, …) fonctionne-t-elle ?

M. Jacques ALATI: Oui, nous arrivons à nous coordonner avec les autres échelons territoriaux, notamment l’intercommunalité et le département grâce à nos vice-présidents qui participent aux réunions et nous font remonter tous les éléments.

Terre de Territoires : Rencontrez-vous des difficultés dans la définition, délibération, mise en œuvre de vos actions en faveur du climat ? Si oui, de quel type de contrainte s’agit-il (économique, climatique, institutionnel, humaine) ?

M. Jacques ALATI : C’est le frein économique qui nous ralentit

Terre de Territoires : Quel est le niveau de sensibilisation, de compréhension et de participation des habitants dans les actions en faveur du climat dans votre commune ?

M. Jacques ALATI Nous informons beaucoup les habitants sur comment améliorer leurs pertes d’énergie et sur les aides dont ils peuvent être bénéficiaires. C’est la première année que nous dépensons autant d’argent pour attirer l’attention des habitants sur l’énergie. C’est vraiment un sujet très récent. 

Partager l’article :

Et bien d'autres articles...