Terre de Territoires

logo de l'agence Terre de Territoires

Montsoult crée une charte du développement durable basée sur son PCAET

gilles-weckmann-Montsoult

Dans le cadre de l’Observatoire sur le rôle et l’engagement des communes pour le climat, nous avons eu l’occasion d’interviewer M. Gilles WECKEMANN, Maire-Adjoint, en charge du Développement Durable, des Sports et de la Vie Associative de Montsoult le 23 janvier 2023. 

Terre de Territoires : De quelles manières pensez-vous que les communes sont concernées par le changement climatique ? Ont-elles, selon vous, un rôle à jouer ? Lequel ?

M. Gilles WECKEMANN : Je pars du principe que oui, les communes sont concernées par le changement climatique. A Montsoult nous avons intégré l’approche du PCAET de la communauté de communes Carnelle PaysdeFrance. Je me suis beaucoup appuyé sur ce travail, qui est un excellent canevas pour essayer de faire évoluer les choses.

Terre de Territoires : Quelle est votre perception de la prise de conscience et de la compréhension des élus, des responsables en mairie, des habitants ou des entreprises à propos des conséquences du changement climatique ? 

M. Gilles WECKEMANNJe dirais que cette perception est moyenne et encore à construire. Le climat n’a pas encore complétement sa place, pour beaucoup ce n’est pas une priorité.  

Il y a une conscience des conséquences du changement climatique et une volonté d’agir du côté des élus. Cependant les leviers de passage à l’action sont difficiles à mettre en place, on ne sait pas toujours par quel bout le prendre. Il y a également le côté financier à gérer. 

Terre de Territoires : Quels sont vos engagements ou les actions de la commune en rapport avec le changement climatique ?

M. Gilles WECKEMANN : Nous avons commencé par faire une charte du développement durable à l’échelle de la commune, basée sur le PCAET. Cependant nous ne sommes pas allés au bout, dans le sens ou cet outil est très peu consulté.  

Nous avons fait beaucoup de démarches concernant notre consommation d’énergie, en particulier dans le cadre des plans de sobriété énergétique. Cependant, concernant l’éclairage public, nous ne sommes pas en avance car nous avons besoin de mettre en place certaines actions pour obtenir des subventions.  

Au niveau des bâtiments, nous avons mené une campagne d’isolation pour faire des économies d’énergie, et les fenêtres de 11 logements locatifs ont été changées. On a aussi fait une extension de l’école en partant sur des matériaux plus performants. Concernant l’église nous avons changé la chaudière en la faisant basculer du fioul au gaz. 

Nous avons également été retenu pilote en 2023 pour le développement photovoltaïque de toutes les toitures de bâtiments publics et les parkings éventuellement.  

Enfin, il faut savoir que sur Montsoult, 40% du territoire est en surface boisée, ce qui est un avantage pour l’absorption du CO2.  

Terre de Territoires : Pensez-vous utile de structurer ou d’organiser ces actions dans un cadre cohérent, type Politique Climat ? Si oui, pourquoi ?   

M. Gilles WECKEMANN: Oui c’est utile. Notre Charte du développement durable aurait dû le faire, mais on se rend compte qu’elle n’est pas forcément consultée. Nous possédons des lignes de conduite en cas de problèmes, mais je pense que dans la globalité, surtout en cas de problèmes financiers, il nous manque une vision générale plus pointue. 

Terre de Territoires : Pensez-vous nécessaire de consacrer une partie de votre budget à des actions pour le climat ?

M. Gilles WECKEMANN : Oui, même si pour le moment nous n’avons pas encore budgétisé ce type d’action. 

Terre de Territoires : La commune dispose-t-elle d’indicateurs pour mesurer ses actions en faveur du climat ?

M. Gilles WECKEMANN : Nous possédons des indicateurs dans certains secteurs, notamment sur l’habitat et je pense que nous sommes plutôt bons. Récemment, nous avons lancé une campagne de thermographie par drone sur l’habitat indépendant à Montsoult. A la suite de ça, chaque pavillon recevra 2-3 photos de son logement avec des données précises, qui seront interprétées par un spécialiste capable de proposer des solutions d’amélioration. 

Terre de Territoires : L’articulation entre vos actions en faveur du climat et les orientations stratégiques des autres échelons territoriaux (intercommunalité, département, région, …) fonctionne-t-elle ?

M. Gilles WECKEMANN : Il y a une bonne articulation des orientations stratégiques entre les différents échelons territoriaux. Mais des efforts sont encore à fournir, notamment concernant la traduction du PCAET à l’échelle communale. Chaque commune doit s’approprier le PCAET pour pouvoir avancer.

Terre de Territoires : Rencontrez-vous des difficultés dans la définition, délibération, mise en œuvre de vos actions en faveur du climat ? Si oui, de quel type de contrainte s’agit-il (économique, climatique, institutionnel, humaine) ?

M. Gilles WECKEMANNLe côté économique est pour moi le principal frein car sans aide il ne se passera rien. Le deuxième frein serait peut-être la connaissance, la maîtrise de l’enjeu que tout le monde ne possède pas.

Terre de Territoires : Quel est le niveau de sensibilisation, de compréhension et de participation des habitants dans les actions en faveur du climat dans votre commune ?

M. Gilles WECKEMANN : Je pense que les habitants manquent encore un peu de sensibilisation au sujet des enjeux, des causes et des conséquences du changement climatique. Il y a d’ailleurs plusieurs associations sur l’environnement à Montsoult qui sont très engagées. Nous les sollicitons régulièrement

Partager l’article :

Et bien d'autres articles...