Terre de Territoires

logo de l'agence Terre de Territoires

Parmain, ville soucieuse de l’alimentation durable et de l’écomobilité

loic-taillander

Interview du 22 Juillet 2022 de Monsieur Loïc TAILLANTER, Maire de la commune de Parmain (Val d’Oise) .

Terre de Territoires : Est-ce que vous pouvez vous présenter ainsi que vos responsabilités au sein de la commune de parmain et de façon plus large votre parcours ?  

M. Loïc TAILLANTER : Je suis Loïc TAILLANTER, maire de la commune parmain (Val d’Oise) qui compte environ 6000 habitants. J’ai été élu maire en juillet 2020 et cela fait 10 ans que j’habite parmain. Je travaille à Paris également, en tant que directeur des affaires réglementaires dans une boîte des télécoms. 

Terre de Territoires : Comment vous est venu l’idée d’être maire ?  

M. Loïc TAILLANTER : Il y a 2 ans je ne pensais même pas être maire, je me suis rendu compte qu’on était confronté à différentes problématiques intéressantes et qu’il était pour moi important de m’investir pour la commune afin de mettre en place certains projets.  

C’est passionnant, dense, mais à la fois très exigeant parce qu’il y a des contraintes réglementaires et des coexistences de loi qui peuvent s’opposer.  

Typiquement, on nous parle de la lutte contre l’artificialisation des sols et d’un autre côté on nous demande de la loi SRU qui consiste à construire de plus en plus de logements. 

Terre de Territoires : Pouvez-vous présenter en quelques mots votre commune ?

M. Loïc TAILLANTER : On est une commune qui a la chance de faire partie du parc national du Vexin. Nous avons un cadre de vie magnifique et l’un de mes principaux objectifs était de préserver cet environnement qui est situé à 40 km de paris.

Terre de Territoires : Est-ce que vous pensez que les territoires ont un rôle à jouer dans une alimentation durable et de qualité ? 

M. Loïc TAILLANTER : Bien sûr, au niveau des cantines, nous avons mis en place deux fois par semaine des repas végétarien dans les écoles primaires et au collège. Nous savons que c’est un vrai souci et une vraie préoccupation des parents, ils accordent beaucoup d’importance à tout ce qui est nourriture, environnement, qualité et repas végétarien pour leurs enfants.  

 Nous privilégions également les circuits courts, durant le COVID on a mis en place un marché de produits frais à parmain pendant 1an et nous l’avons arrêté parce qu’on réfléchit à une nouvelle méthode, notamment la création d’un salon du terroir mensuel. 

  Par ailleurs, on s’est rendu compte qu’on était pris entre le marché de l’Isle-Adam (le plus beau marché de l’Ile-de-France) et que la concurrence était trop rude.  

Mais nous souhaitons absolument mettre en exergue les circuits courts sur la commune en créant le marché du terroir une fois par mois.  

  On avait réalisé une enquête afin de savoir si les habitants étaient favorables au marché et il en est ressorti que du positif, le principal critère était que ce soit des produits issus de circuits court et non pas de Rungis. Ils veulent des produits locaux, bio, frais et à un prix plus raisonnable que ce qu’on trouve à l’Isle-Adam.  

 Avec le COVID les habitants ont pris conscience qu’on ne savait pas réellement d’où provenait les aliments de grande distribution, puis, avec les différents scandales ces derniers mois, les habitants ont envie de revenir aux circuits courts. 

Terre de Territoires : : Quels sont les projets actuels ou alors, qu’ avez déjà fait (hormis la création du marché) ou même quelles sont vos ambitions pour la commune en termes de développement durable ?  

Loïc TAILLANTER : On veut développer le mode de  transport doux, on a mis en place une voie verte qui permet d’aller de la gare jusqu’au collège des coutures et on souhaite poursuivre du collège des couture jusqu’à la gare de Valmondois.  

 On réfléchit à un autre projet, en plus de la voie verte, puisque nous sommes en train de rédiger PLU (Plan Local d’Urbanisme) afin de créer une passerelle en bois entre parmain et l’Isle-Adam, afin de favoriser le mode de transport doux (vélos, trottinettes…).  

Il y aura moins de flux de voiture et c’est à peu près 80% des piétons avec la Marina qui viennent vers parmain. 

Partager l’article :

Et bien d'autres articles...